A chacun sa taie d’oreiller, à chacun son rêve

  1. 12 % des gens rêvent en noir et blanc. Il semblerait que les personnes âgées de plus de 55 ans rêvent plus en noir et blanc. On associe ce phénomène à la transition de la télévision monochrome à celle en couleur. À défaut de rêver en couleur, optez pour un environnement coloré ! Taies d’oreiller roseshousse de couette bleue (par exemple) !
  2. Les personnes nées aveugles rêvent grâce à leurs autres sens. Lorsque l’on naît aveugle, les autres sens prennent le relais. Il en est de même pour le subconscient. Les personnes aveugles rêveraient alors des perceptions qu’elles se sont faites du monde réel créé par le toucher, l’odorat, le goût ou encore l’ouïe.
  3. Dans les 5 min qui suivent le réveil, 50 % de notre rêve est oublié. Et dans les 5 min d’après, c’est 90 % qu’on a oublié. Sigmund Freud pensait que c’était dû au fait que nos rêves représentaient nos pensées refoulées et que notre cerveau cherchait à les oublier rapidement. Or, il semblerait que ce soit causé par l’activité cérébrale beaucoup plus importante dès le réveil. Pas simple de trouver de bonnes raisons de s’extraire de ses draps en percale de coton!

Sommeil

Vous dormez comment dans vos draps en percale de coton ?

  1. Les experts ont découvert qu’il existait un lien direct entre la position dans laquelle vous dormez et votre personnalité. Par exemple, les personnes qui dorment en position fœtale seraient des personnes sensibles. Ou alors celles qui dorment dans la position dite de la bûche (étendue sur le côté et les bras le long du corps), auraient un caractère sociable et facile à vivre. Et vous, vous dormez comment dans vos draps en percale ?
  2. Il existe en anglais un terme pour désigner la sensation que l’on a quand on n’arrive pas à se sortir du lit le matin : « Dysania » En même temps, comment vous en vouloir lorsque vous dormez dans une douce parure de lit en percale de coton ?
  3. D’après une étude de la National Sleep Foundation 15 % de la population est somnambule. Bon à savoir : il n’est pas interdit de réveiller un somnambule, mais il faut le faire en douceur et prévoir les risques liés à l’environnement.

De l’importance de dormir dans des draps de qualité

  1. Les humains passent 1/3 de leur vie à dormir. Le besoin de sommeil dépend évidemment de l’âge, mais la moyenne est bien à un tiers. Raison de plus pour opter pour un linge de lit haut de gamme.
  2. Le record de la plus longue période sans dormir est de 11 jours. Ce record, inscrit dans le livre Guinness des records, est détenu par le Californien Randy Gardner en 1965 alors qu’il était âgé de 17 ans. Il commence cette expérience encouragé par quelques amis, puis intéresse rapidement les scientifiques qui peuvent alors observer les effets causés par le manque de sommeil. La légende raconte que Randy a ensuite dormi pendant une semaine dans des draps, devinez en quelle matière ? En percale de coton !
  3. La tolérance à la douleur est réduite par le manque de sommeil. Le manque de sommeil exacerbe la douleur pendant la journée et rend, le soir venu l’endormissement encore plus difficile. Jetez un coup d’œil à notre article sur la routine du soir pour avoir un sommeil réparateur.
  4. La privation de sommeil vous tuera avant la privation de nourriture. À court terme, il semblerait que le manque de sommeil puisse avoir des effets plus négatifs que le manque de nourriture. Évidemment, on ne vous conseil ni l’un ni l’autre.

Sur ce, on replonge dans nos draps en percale de coton, 11 jours sans dormir, très peu pour nous !

In need of sleep

Partager ce post

Related products